Pixies

97 vues
Genrealternative, indie, rock, alternative rock, indie rock

Pixies est un groupe de rock américain actif durant les années 1980 et le début des années 1990. Après une parenthèse de onze ans le groupe s'est reformé en 2004 pour donner une série de concerts. Depuis l'origine il est constitué de 4 membres : Charles Michael Kittridge Thompson, dit Frank Black (voix et guitare), Joey Santiago (guitare), Kim Deal (voix et basse) et David Lovering (batterie). Leur style musical a influencé de nombreux aspects du rock alternatif des années 1990. Le groupe est souvent considéré comme étant le précurseur du mouvement grunge. Leur style est caractérisé par un mélange de couplets calmes et de refrains endiablés. Ce procédé sera popularisé plus tard par Nirvana.

Le groupe a été formé à Boston en 1986 par Joey Santiago et Black Francis (né Charles Thompson IV). Ils firent la connaissance de Kim Deal (alias Mrs John Murphy) grâce à une petite annonce demandant une combinaison inhabituelle d'influences musicales, faisant référence a Hüsker Dü et Peter, Paul and Mary. C'est Kim Deal qui leur présente le batteur David Lovering. Joey Santiago, qui est d'origine philippine, a une affection particulière pour les mots qu'il ne comprend pas parfaitement. Il propose, après avoir feuilleté un dictionnaire le nom Pixies in Panoply, qu'ils raccourcirent presque immédiatement pour Pixies (se traduisant en français par "Les Lutins").
Les Pixies commencèrent à jouer dans la région de Boston. Lors d'un concert avec les Throwing Muses, le groupe fut remarqué par Gary Smith, un producteur travaillant aux studios Fort Apache. Smith devint leur manager et produisit une maquette de 17 ou 18 titres selon les sources (elle est publiée ultérieurement sous le nom de Purple Tape). Cette maquette tomba dans les mains de Ivo Watts-Russell, propriétaire du label indépendant britannique 4AD, qui leur offrit un contrat. Huit titres de cette démo furent choisis pour figurer sur le maxi Come on Pilgrim. Leur premier album, Surfer Rosa, produit par Steve Albini, sortit ensuite au début de l'année 1988. Il contient notamment le morceau Where Is My Mind?, utilisé plus tard comme générique de fin dans le film "Fight Club". La presse musicale britannique s'enticha immédiatement d'eux. Le groupe ne fut pas signé aux États-Unis dès le début, mais après une percée dans les hit-parades britanniques et quelques passages sur des radios américaines, leurs disques furent édités par Elektra Records.


Trois singles furent tirés de leur deuxième album, Doolittle. Monkey Gone to Heaven et Here Comes Your Man se sont classés dans le Top 10 de la catégorie Modern Rock aux États-Unis. L'album atteignit la 8e place du classement des meilleures ventes au Royaume-Uni, et entra dans le Top 100 aux États-Unis.
Black Francis commença alors une carrière en solo, et, parallèlement, Kim Deal forma The Breeders avec Josephine Wiggs, Tanya Donelly des Throwing Muses et sous le nom de Shannon Doughton, Britt Walford le batteur de Slint. Pendant cette période, Black Francis limita les contributions de Deal dans le groupe ; les deux premiers albums avaient été partiellement écrits par Kim Deal, mais toutes les chansons figurant sur l'album Bossanova, sorti en 1990, étaient signées Black Francis. Deal n'apprécia guère cette nouvelle donne et annonça unilatéralement la séparation du groupe pendant la tournée suivante. Les Pixies étaient alors au sommet de leur gloire, et ils jouèrent néanmoins une version mémorable de Debaser au Festival de Reading en 1991.
Nonobstant les rumeurs de séparation, un autre album suivit. Trompe le Monde comportait toujours des petits apports de Deal et n'obtint pas des critiques aussi positives que ses prédécesseurs. Au cours de la tournée promotionelle pour son album solo, Frank Black annonce à la radio la dissolution du groupe, lors d'une interview. Ce n'est qu'après qu'il fit parvenir aux autres membres du groupe un fax annoncant son intention de dissoudre les Pixies.

Black Francis se fit appeler Frank Black, et sortit plusieurs albums solo. Il en vint à former un groupe avec Scott Boutier, Eric Drew, Rich Gilbert, David McGaffrey, et Dave Phillips qui prit le nom de Frank Black and the Catholics. Deal retourna avec les Breeders, et obtint un tube en 1993 avec Cannonball, tiré de l'album Last Splash. Toutefois, pendant plusieurs années, ils eurent beaucoup de mal à produire un autre album, principalement à cause de l'addiction à l'héroïne de Kelley Deal qui a rejoint le groupe après le EP "Safari". Cet album, Title TK, sorti finalement en 2002, Kim and Kelley restant les seuls membres de la formation originale. Kelley Deal a également enregistré avec The Amps. Lovering apparut occasionnellement sur scène pour y réaliser ce qu'il appelait des expériences de « science phénoménaliste » ; il joua aussi de la batterie sur l'un des albums solo de Tanya Donnelly. Santiago est apparu sur les albums solo de Frank Black, composa de la musique pour la chaîne de télévision Fox, et forma, avec sa femme Linda Mallari, un groupe appelé The Martinis.
Durant la longue période d'inactivité des Pixies le label 4AD a malgré tout édité plusieurs disques. La première compilation du groupe intitulée Death to the Pixies 1987-1991 fut commercialisée en 1997, dans sa version française elle était accompagnée d'un disque bonus enregistré live en septembre 1990 aux Pays-Bas. Pixies at the BBC, sorti l'année suivante, est une compilation d'enregistrements diffusés par la BBC de 1988 à 1991. Complete B-Sides compile des faces-B parues sur les singles du groupe entre 1988 et 1991. Pixies (The Purple Tape), édité en 2002 par le label Cooking Vinyl, regroupe des chansons tirées de la maquette dont était issu le mini-album Come on Pilgrim.

Onze ans après la séparation du groupe, de nombreuses rumeurs circulaient annonçant une nouvelle tournée. Ce n'est qu'en 2004 que les Pixies remontèrent sur scène, ils se produisirent le 13 avril au Fine Line Music Cafe de Minneapolis, et entamèrent une première série de quinze concerts dans l'ouest des États-Unis et au Canada, dont le point culminant fut le festival Coachella Valley Music and Arts. Les billets pour ces spectacles se sont souvent vendus en quelques minutes, même dans des villes canadiennes de taille moyenne comme Winnipeg ou Regina.
Suivirent une tournée mondiale de trois mois, puis une tournée de quatre mois aux États-Unis qui prit fin le 18 décembre au Hammerstein Ballroom de New York (voir détail des dates).
Le 15 juin 2004 les Pixies ont fait la première partie des Red Hot Chili Peppers au Parc des Princes à Paris.
Au printemps 2004, 4AD sortit une nouvelle compilation plus complète, Wave of Mutilation: The Best of the Pixies, ainsi qu'un DVD contenant l'enregistrement d'un concert, les clips, et un documentaire sur les Pixies. Tous les concerts, y compris celui du 13 avril à Minneapolis, furent enregistrés et 1 000 exemplaires furent ensuite mis en vente par le service DiscLive. La collection entière est maintenant épuisée.
En octobre 2005 sort un DVD live nommé Sell out, il reprend leur concert aux Eurockéennes de Belfort de juillet 2004, ainsi que seize titres filmés lors de la tournée 2004.
En novembre 2006 sort un DVD intitulé loudQUIETloud, documentaire sur leur reformation.


Source

Top Titres

Where Is My Mind? 1

Where Is My Mind?

Monkey Gone to Heaven 2

Monkey Gone to Heaven

Here Comes Your Man 3

Here Comes Your Man

Debaser 4

Debaser

Hey 5

Hey

Wave of Mutilation 6

Wave of Mutilation

Gigantic 7

Gigantic

Tame 8

Tame

Gouge Away 9

Gouge Away

Bone Machine 10

Bone Machine

Top Albums

Doolittle
Doolittle
pistes
Surfer Rosa
Surfer Rosa
pistes
Death to the Pixies
Death to the Pixies
pistes

Commentaires (0)

Connectez-vous pour commenter cet article